Catégories

4 idées reçues sur la procrastination

4 idées reçues sur la procrastination

Vous est-il déjà arrivé de remettre à demain une tâche ? Si c’est le cas, sachez que vous n’êtes pas le seul. C’est une chose que beaucoup de personnes préfèrent à certains moments pour différentes raisons. La procrastination, quelle que soit la raison pour laquelle elle se fait, suscite de nombreuses réactions.

D’aucuns pensent qu’elle est logique pour un humain, mais certains disent qu’il s’agit d’une erreur que l’on fait en y faisant recours. Bien d’autres idées existent par rapport à cette habitude de remettre à plus tard. Découvrez ici 4 d’entre elles.

A lire également : Résidences pour séniors valides : l’essentiel à savoir !

La procrastination : une solution contrôle stress

La procrastination est le fait de reporter à plus tard ce qui peut se faire à l’instant. C’est une option que la plupart des humains n’hésitent pas à utiliser dans certains cas. Bien qu’elle ne soit pas meilleure, elle peut être une meilleure solution pour les personnes qui sont stressées.

En effet, le stress est l’état d’une qui ressent la peur pour une raison ou une autre. C’est une situation que vivent souvent les professionnels. Cela peut être la cause de l’obligation de résultat, du caractère de leur collaborateur ou de l’envergure de la tâche à accomplir.

A lire en complément : Comment les tests ADN peuvent vous aider à mieux gérer le stress et l'anxiété

Les personnes qui doivent également exécuter une tâche pour la première fois peuvent être également affectées par un stress et la peur de ne pas y arriver. Dans chacun de ces cas, la procrastination reste de loin la meilleure option à envisager.

Lorsque vous reporter la tâche à demain ou à un autre jour, cela vous permet de prendre du recul. Une pause pendant laquelle vous avez la possibilité de mieux réfléchir à la tâche qui vous stress tant.

Cette réflexion menée vous permet de trouver des voies et moyens à exploiter pour y arriver lorsque vous allez vous remettre au travail. Il s’agit là d’une procrastination positive qui aura permis de mieux faire, surtout lorsque vous réussissez finalement la tâche.

Si le stress est dû à la pression dans votre lieu de travail ou pour une autre raison, cette pause vous permet de vous reposer afin de revenir et mieux enchaîner. Cependant, le temps de procrastination pour gérer un stress ne doit pas durer longtemps. Autrement, cela pourrait virer à la paresse.

La procrastination : une option à cause de la paresse

Tous les humains connaissent la procrastination dans plusieurs domaines de la vie. Mais chez certains, elle est clairement causée par la paresse. En effet, lorsque vous avez une tâche à mener, elle est certainement à réaliser pour un but donné. Et la seule chose qui peut vous empêcher de ne pas la réaliser à tant est la paresse.

C’est l’état d’une personne qui n’a tout simplement pas envie de faire un effort physique ou intellectuel afin de réaliser une tâche donnée. C’est avant tout psychologique, avant d’atteindre les membres du corps.

idées reçues sur la procrastinatio

De ce fait, il est facile de procrastiner, dans l’optique de le reprendre dès le lendemain. Il s’agit là d’une procrastination négative. Ceci parce que lorsque vous remettez à un autre jour, vous ne vous occupez pas d’une autre tâche importante.

Vous pouvez vous atteler à une distraction, une série sur Netflix, un match de foot ou passer du temps avec le téléphone. Cela pourrait prendre des jours si vous ne prenez pas le contrôle. Ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes, selon la nature de la tâche à exécuter.

De manière générale, la procrastination est causée par la paresse lorsque vous n’arrivez pas à bien gérer vos emploi du temps, ou lorsque la tâche à accomplir n’est pas soumise à un délai très court. Néanmoins, il faut prendre des dispositions afin de ne pas vous laisser dominer par la paresse sur le long terme.

La procrastination : une méthode de perfection

Selon plusieurs sources fiables, la procrastination peut être considérée comme une méthode utilisée par les perfectionnistes. Si on doit considérer cette première hypothèse, il s’agit d’un repos qui permet de mener des réflexions sur un projet en cours.

En effet, certaines tâches ou recherches peuvent s’avérer complexes au cours de leur mise en œuvre. Les premières réflexions peuvent être difficiles, et entraîner des maux de tête.

Ainsi, en manque d’inspirations, la procrastination est la meilleure idée que vous puissiez prendre dans ces circonstances. Cela vous permet de réfléchir avec moins de pression pour trouver les meilleures stratégies pour mener à bien le projet tel que vous le souhaitez. Les innombrables recherches effectuées par certains auteurs ont notamment connu ces breaks. Cela a permis l’obtention de meilleurs résultats.

La procrastination : Ce n’est pas une fatalité

La procrastination, même si elle peut aider à trouver de meilleures solutions dans certains cas, est loin d’être une meilleure solution. Surtout lorsqu’elle est utilisée de façon abusive. L’abus implique les distractions que l’on priorise au détriment des tâches importantes à faire. Cependant, elle peut être mieux dominer si les bonnes dispositions sont prises.

Ainsi, la première chose à faire est de savoir gérer au mieux votre temps. C’est une étape primordiale à considérer pour ne pas se laisser aller très facilement par la procrastination. Vous devez chronométrer les tâches avec un peu plus de rigueur.

Ce qui vous permet de faire le nécessaire pour répondre à vos priorités. Pour ne pas être tenté, fixez des heures de distractions dans votre emploi du temps. Le temps à y consacrer ne doit pas être aussi excessif.

Les dangers de la procrastination sur la productivité

La procrastination peut avoir des conséquences néfastes sur la productivité. Effectivement, plus on retarde une tâche, plus elle devient difficile à réaliser et moins on est motivé pour s’y atteler. La qualité du travail peut aussi en pâtir, car réalisé dans l’urgence, le tout sous pression.

S’ajoutant aux problèmes d’évaluation de temps passé sur les tâches importantes inachevées ou retardées, les conséquences indirectes ne sont pas à prendre légèrement : stress accru, suspens au niveau de sa valeur professionnelle, … Une autre facette importante serait celle liée aux effets psychologiques négatifs chez certains individus qui ont tendance à procrastiner systématiquement.

Cela cause souvent un sentiment d’incompétence et un manque de confiance en soi qui se transposent dans leur vie professionnelle comme personnelle. Pensez à bien surmonter cette habitude vicieuse dès que possible. L’un des moyens les plus efficaces est de fixer des objectifs clairs. Fixez-vous des objectifs réalistes que vous pouvez atteindre facilement et déterminez un plan d’action concret pour y parvenir.

Prenez aussi en compte des facteurs internes à votre organisation personnelle (habitudes alimentaires, sommeil) lorsqu’il s’agit de planifier vos heures de travail. De cette façon, vous avez une vision claire de ce que vous devez faire chaque jour et cela vous permettra non seulement d’être organisé mais aussi productif !

Les conseils pour vaincre la procrastination au quotidien

Si vous voulez vaincre la procrastination, vous devez trouver des moyens qui fonctionnent pour vous. Certains conseils peuvent être utiles et efficaces pour la plupart des personnes, mais chacun doit trouver sa propre méthode en fonction de son mode de vie et de ses priorités.

Pour commencer, il peut être bénéfique d’adopter une approche proactive. Au lieu d’attendre que les choses se passent ou devenir submergé par un long travail à faire plus tard, commencez dès maintenant à réfléchir aux étapes nécessaires pour réaliser vos projets à temps. En procédant ainsi, votre cerveau sera conditionné pour travailler sans stress supplémentaire.

Planifiez chaque jour votre journée en identifiant les tâches prioritaires à accomplir et celles qui sont moins importantes. Assurez-vous aussi que cette liste soit raisonnablement réalisable dans le temps imparti.

La mise en place d’une routine quotidienne peut aussi aider à éviter la procrastination. Il suffit juste de déterminer un horaire régulier où l’on est productif afin qu’il devienne rapidement une habitude instaurée.

En outre, vous devez prendre soin de vous physiquement comme mentalement : on ne peut pas être performant si on se sent fatigué ou anxieux. Il faut donc veiller à avoir une bonne hygiène alimentaire et dormir suffisamment.

Un autre conseil serait celui du travail par session courte suivie d’une pause. Cette méthode nommée ‘pomodoro’ consiste en des sessions courtes (25 minutes) suivies systématiquement par des pauses (5 minutes). Ce rythme vous permet de rester concentré sans être submergé. Vous devez prendre une pause pour recharger vos batteries et repartir du bon pied plus tard.

La procrastination peut avoir des conséquences néfastes sur votre vie personnelle comme professionnelle. Cela étant dit, en appliquant les conseils ci-dessus, vous pouvez facilement transformer vos habitudes de travail pour gagner en productivité tout en préservant votre santé mentale et physique.

La procrastination : une source de créativité insoupçonnée

La procrastination, souvent considérée comme un ennemi de la productivité, peut aussi se révéler être une source de créativité insoupçonnée. Beaucoup d’écrivains, d’artistes et d’inventeurs ont effectivement trouvé leur inspiration dans des moments où ils étaient censés travailler sur autre chose.

Cette capacité à trouver l’inspiration lorsque l’on est distrait ou que l’on se sent incapable de travailler n’est pas inconnue des scientifiques qui étudient le cerveau humain. En réalité, lorsque nous procrastinons, notre esprit vagabonde et peut accéder à des zones du cerveau généralement inaccessibles pendant les périodes de concentration intense. Cette expérience mentale poussée offre donc une opportunité unique pour explorer différentes idées novatrices.

Pour certains individus, la procrastination est nécessaire pour construire leur projet créatif. Lorsque ces personnes sont confrontées à une tâche complexe ou difficilement réalisable, elles peuvent avoir besoin d’un temps mort pour permettre aux idées nouvelles et innovantes d’émerger naturellement.

Il ne faut toutefois pas confondre cette approche productive avec le simple fait d’ajourner constamment ses responsabilités sans raison valable. Il y a certainement des limitations à cette forme spécifique de réflexion créative • notamment en ce qui concerne les délais stricts et les échéances serrées -, mais si elle est utilisée intelligemment et judicieusement par ceux qui savent comment l’appliquer, elle peut être un outil précieux pour générer des idées originales.

La procrastination, si elle est utilisée avec prudence et à bon escient, peut offrir une opportunité pour les travailleurs créatifs d’échapper aux limites traditionnelles de la productivité. Elle permet aussi d’accéder à des zones du cerveau qui sont souvent bloquées par la pression constante de produire et de livrer dans des délais stricts. Alors que beaucoup considèrent encore cette pratique comme étant contre-productive et synonyme de perte de temps, il est clair qu’elle offre aussi une gamme unique d’avantages potentiels pour ceux qui cherchent à exploiter leur potentiel créatif au maximum.

La procrastination : comment reconnaître les signes avant-coureurs et y remédier efficacement

Malgré les avantages potentiels de la procrastination pour certains travailleurs créatifs, vous devez reconnaître que cela peut aussi être un véritable fléau pour d’autres personnes. La procrastination chronique, ou le fait de constamment remettre à plus tard toutes ses obligations professionnelles et personnelles, peut entraîner des niveaux élevés de stress et même conduire à l’épuisement professionnel.

Alors comment pouvez-vous savoir si vous êtes en train de tomber dans le piège de la procrastination ? Il y a plusieurs signaux avant-coureurs qui peuvent indiquer que vous avez besoin d’un changement d’attitude au travail. Si vous trouvez régulièrement des excuses pour ne pas accomplir vos tâches ou si vous perdez souvent du temps sur des activités non productives comme regarder votre téléphone portable ou naviguer sur Internet, c’est probablement un signe que vous devez changer quelque chose.

Un autre signe clair que vous souffrez peut-être de procrastination est lorsque vous commencez une tâche mais ne la terminez jamais. Cela peut aussi se produire lorsque l’on passe trop longtemps à peaufiner un projet sans jamais le finaliser car on s’inquiète du résultat final.

Si ces symptômes semblent familiers, alors vous devez savoir quand la procrastination devient problématique et comment y remédier efficacement. En restant vigilant face aux signaux avant-coureurs tout en utilisant les stratégies appropriées pour maintenir votre productivité au travail, vous serez mieux équipé pour réussir dans tous vos projets professionnels et personnels.

Articles similaires

Lire aussi x