Catégories

La greffe de sourcils: une solution efficace pour les sourcils clairsemés

La greffe de sourcils: une solution efficace pour les sourcils clairsemés

Bienvenue sur mon blog consacré à la technique de greffe de sourcils! Dans cet article, je vais vous présenter tout ce que vous devez savoir sur cette méthode de plus en plus populaire pour obtenir des sourcils plus épais et plus définis. Que vous ayez des sourcils clairsemés, que vous ayez subi une perte de cheveux due à une maladie ou que vous souhaitiez simplement améliorer votre apparence, la greffe de sourcils peut être une solution efficace. Je vais vous expliquer le processus de la greffe de sourcils, les avantages et les inconvénients de cette méthode, ainsi que les précautions à prendre avant de vous lancer dans cette aventure. Alors, si vous voulez tout savoir sur la technique de greffe de sourcils, restez avec moi et plongeons ensemble dans cet univers passionnant !

Technique de greffe de sourcils

Cette greffe obéit au même principe que celle de la greffe des cheveux, le procédé consiste donc à prélever les poils d’une zone dite donneuse pour une autre dite receveuse. Dans ce cas, il s’agit tout simplement de l’emplacement des sourcils. Les patients souffrant d’un manque de pilosité rencontrent le chirurgien qui pourra effectuer une FUE (Follicular Unit Extraction). L’opération en elle-même va consister à retirer des poils situés au niveau de la partie supérieure de la nuque, bien entendu préalablement rasée. Les spécialistes parlent de « couronne hippocratique ». En raison du nombre relativement bas de greffons à extraire, la greffe de sourcils se fait manuellement et a l’avantage de ne pas laisser apparaître des cicatrices. Après l’extraction des greffons, le praticien devra réaliser un dessin des sourcils avec l’accord du patient. Cette intervention est logiquement plus courte qu’une greffe de cheveux, et cela, en raison de la superficie à recouvrir. Par ricochet, le nombre de follicules à extraire et à réimplanter est plus bas. L’opération nécessite une anesthésie dite locale, le patient ne ressent donc rien. L’opération peut être qualifiée d’ambulatoire, c’est-à-dire ne nécessitant pas de dormir en milieu hospitalier. Cela prend entre 1h30 à et 3h. Quant aux résultats, ils sont visibles dès le premier mois après l’intervention.

Lire également : BBL en chirurgie esthétique : définition et utilité

Comment préparer une greffe de cheveux et les soins post-opératoire

Ce qu’il faut savoir au sujet de la greffe de cheveux est vaste, mais voilà en quelques lignes un résumé. La préparation d’une greffe de cheveux demande une certaine rigueur de la part du praticien comme celle du patient. Néanmoins, le patient étant celui qui subit l’intervention, il est donc de sa responsabilité d’être un peu plus rigoureux. En effet, le patient doit faire face à un certain nombre de restrictions. En effet, il doit éviter de consommer de l’alcool, d’arrêter le sport et l’activité physique intense, d’éviter de consommer toute boisson contenant de la caféine, du thé et toute autre boisson excitante et de ne pas prendre de médicaments sans l’avis du médecin. Ces recommandations doivent être respectées pendant au moins une semaine avant l’intervention chirurgicale. Il est aussi conseillé de se laver la tête la veille uniquement avec de l’eau, du savon neutre et rien d’autre. Une fois l’intervention terminée, il faut suivre les instructions du médecin qui peuvent s’avérer salutaire pour éviter toute infection et naturellement empêcher que l’opération atteigne ses meilleurs résultats. Quelques antibiotiques minutieusement choisis par le praticien seront administrés dans les premières 24 h pour éviter une quelconque attaque microbienne. Cela permet aussi de s’assurer du succès de la thérapie.

Lire également : Tout ce qu’il faut pour vos ongles

Articles similaires

Lire aussi x